Les vergetures touchent énormément de personnes dans le monde, ainsi il existe aujourd’hui énormément de produits cosmétiques permettant soit disant de les diminuer voir de les éliminer. Mais est-ce réellement le cas ? Que valent ces cosmétiques anti-vergetures ? Peuvent-ils réellement les prévenir ou les éliminer ?

 

Les vergetres qu’est ce que c’est ?

Les vergetures sont des lésions cutanés extrêmement courantes qui touchent aussi bien les hommes que les femmes mais on ne va pas se mentir… Elles sont beaucoup plus courantes chez la femme ! On les observe le plus souvent sur les cuisses, l’abdomen, les seins féminins et le haut des bras chez les hommes. On distingue deux stades au niveau des vergetures : le stade aigu (striae rubrae) qui est caractérisé par des lésions érythémateuses, c’est-à-dire plutôt rouges ou violettes qui peuvent être symptomatiques donc faire mal ou alors gratter. Tandis que le deuxième stade qu’on appelle le stade chronique (striae albae) est caractérisé lui par une couleur qui s’est estompé c’est-à-dire que la peau est hypopigmenté, les lésions sont devenues pâles.

Les vergetures ne représentent en aucun cas un danger pour la santé mais esthétiquement elles ne sont pas vraiment désirées… Alors pour pourvoir essayer de les prévenir, cela serait intéressant de connaître leurs origines.

Quelles sont les causes des vergetures ?  

Malheureusement, on ne connait pas l’origine exacte des vergetures. Beaucoup pensent que les vergetures sont tout simplement dûes à l’effet mécanique de l’étirement des tissus suite à une augmentation rapide de la taille de certains endroits du corps. C’est la première hypothèse commune. Mais de nombreux scientifiques ne sont pas en accord avec cette théorie puisque certaines personnes développent des vergetures sans avoir subit un étirement des tissus particulier. Par exemple il y a eu des cas de vergetures chez des hommes et des femmes atteints d’une maladie hépatique chronique, tels que la tuberculose ou la typhoïde, ou alors après un régime amaigrissant intense ou même lors d’anorexie mentale. Ainsi, on est vraiment loin de tout savoir sur l’origine des vergetures… Mais on sait quand même qu’il y a certains états physiologiques et pathologiques pour lesquels on a beaucoup plus de chance de développer des vergetures comme par exemple durant la grossesse, les poussées de croissance chez les adolescents, suite à une prise de poids importante et donc à l’obésité, suite au diabète, suite à l’usage systémique ou topique à long terme de stéroïdes, suite au syndrome de Cushing qui fait que le taux de cortisone est trop important dans le coprs et enfin il y a aussi le syndrome de Marfan qui est une maladie génétique rare.

Est-ce que l’on peut agir en prévention ?

Non pas vraiment… Il existe quand même des preuves limitées que certains ingrédients pourrait éventuellement prévenir les vergetures comme :

  • la centella aisatica
  • un massage avec de l’huile d’amande amère
  • l’acide hyaluronique

Mais le mot clé à retenir c’est ‘ÉVENTUELLEMENT’car il y a tout de même relativement peu de publications scientifiques donc c’est difficile de savoir si c’est ingrédients sont réellement efficaces. Concernant l’acide hyaluronique, il agirait en augmentant le volume pour s’opposer à l’atrophie mécanique pourrait éventuellement prévenir les vergetures. Concernant la centella asiatica, elle est utilisée dans le cadre des vergetures car elle permet premièrement d’hydrater la peau mais c’est surtout qu’elle pourrait aussi stimuler la production de collagène et d’élastine dans la peau qui sont deux protéines responsables de toute la structure, fermeté et élasticité de la peau. Il y a notamment une étude réalisée sur 80 femmes enceintes avec contrôle placebo dans laquelle la crème Trofolastin qui contient de la centella asiatica a eu un impact significatif dans le dévloppement des vergetures. Mais attention le problème c’est que cette crème contient aussi de la vitamine E et des hydrolysats de collagène et d’élastine donc le résultat peut ne pas provenir uniquement de la centella asiatica… Concernant l’huile d’amande amère, les chercheurs ont étudié cette huile sous différents paramètres. Ils ont divisé les participantes en 3 groupes

  • un groupe avec application d’huile d’amande amère avec massage
  • un groupe avec application d’huile d’amande amère sans massage
  • un groupe témoin

Et les résultats sont juste passionnants ! Le pourcentage de développement des vergetures a été de 20% chez les femmes qui ont appliqué de l’huile d’amande amère avec massage, de 38,8% chez celles qui ont simplement appliqué de l’huile d’amande sans massage et de 41,2% dans le groupe témoin. Ce qui veut dire que l’utilisation d’huile d’amande amère n’a eu aucun effet mais c’est le massage de 15 minutes tous les jours qui aurait de sérieux effets positifs sur le développement des vergetures. Pour information, l’huile d’olive et le beurre de cacao ont également été étudié et il n’y a eu aucune différence entre les groupes utilisant l’huile d’olive ou alors le beurre de cacao avec les groupe contrôles.

En conslusion, il faut se masser tous les jours pendant 15 minutes avec n’importe quel produit hydratant pour prévenir au mieux les vergetures.

Et concernant les vergetures déjà apparues?

Parmi les actifs les plus étudiés pour diminuer les vergetures déjà présentes sur la peau, on retrouve la trétinoïne (acide rétinoique) qui fait donc partie de  la familles des rétinoides. La famille des rétinoïdes comprend principalement : les esters de rétinol, le rétinol, le rétinal, la trétinoïne.

Attention, les études portent uniquement sur la tretinoïne car c’est le rétinoïde le plus étudié et le plus efficace ! 

Cependant, il ne faut pas sauter de suite au plafond car l’utilisation de la trétinoïne par voie topique a donné des résultats variables. Premièrement, les études ont prouvé qu’elle était inefficace sur les vergetures anciennes c’est-à-dire blanches déjà au stade chronique mais certains ont vu une amélioration lors du stade aigu c’est-à-dire lorque les vergetures sont encore rouges. Et quand on parle d’amélioration, les participants ont eu une diminution de la longueur et de la largeur des vergetures avec une moyenne de 8% , 14% et et 20% (cela varie selon les études) par rapport à une augmentation de 10% à 24%, qui a été observé chez les participants ayant reçu un placebo. Donc c’est déjà interessant mais il ne faut pas s’attendre à les voir disparaitre complètement ! De plus, il y a quand même un facteur très important à prendre en compte, c’est que les rétinoides sont interdits pour les femmes enceintes et allaitantes et que la tretinoïne est uniquement disponible sous ordonnance en France. Par contre ce qui est intéressant c’est qu’il y a une étude qui a comparée la trétinoïne à 0,05% avec la dermabrasion dans le traitement des vergetures rouges et les deux traitements ont permis d’améliorer les vergetures  mais il n’y avait aucune différence entre les deux. Ce qui veut dire que cela ne sert à rien d’aller dépenser des sous dans un centre esthétique pour faire de la dermabraison si le tube de crème de trétinoïne donne le même résultat.

En conclusion, il manque clairement beaucoup d’études au sujet des vergetures… Donc cela ne sert pas à grand chose d’aller dépenser tout ses sous dans des cosmétiques qui manquent généralement de preuves solides derrières. Il ne faut pas non plus oublier que les vergetures ne sont pas anormales, cela touchent une très grande partie de la population mondiale et il n’y a absolument aucune honte à en avoir.