Aujourd’hui dans cet article, nous allons enfin parler des rétinoïdes dont je suis sûre que vous connaissez le plus connu qui est bien évidemment le rétinol appelé aussi vitamine A. Le rétinol est souvent présenté comme le meilleur ingrédient anti âge et notamment l’un des rares ingrédients a pouvoir véritablement augmenter la production de collagène dans la peau : études cliniques à l’appui. Ainsi, tous les dermatologues s’accordent sur le fait que le rétinol permet de retarder les effets du vieillissement sur la peau. Les rétinoïdes sont également des ingrédients idéaux pour les peaux à tendance acnéique. Mais attention, tous les rétinoïdes ne se valent pas, alors regardons tout ça ensemble en détails ! Je vais vous expliquer lequel choisir et comment l’utiliser.

Les rétinoïdes, qu’est-ce que c’est ?

Le terme rétinoïdes fait référence à la vitamine A et à ses dérivés. La vitamine A est requise par votre corps pour un certain nombre de processus biologiques, elle est par exemple impliquée dans la reproduction, la vision, la croissance, la différentiation des cellules ainsi que leur prolifération. Malheureusement, elle n’est pas synthétisée par le corps humain ; il faut donc le lui apporter par la nourriture et éventuellement par les cosmétiques pour améliorer l’apparence de votre peau comme nous le verrons dans cet article. Les aliments d’origine animale contiennent du rétinol ainsi que des esters de rétinols et les végétaux contiennent quant à eux des carotènes (de la famille des caroténoïdes) qui sont des précurseurs de rétinol. Les carotènes sont donc des provitamine A, le préfixe « pro » signifiant qu’ils vont se transformer en vitamine A au sein de notre corps. Mais en réalité la forme active de la vitamine A, c’est-à-dire la forme qui nous intéresse le plus, c’est l’acide rétinoïque qui est obtenu par la transformation du rétinol en rétinaldéhyde qui se transforme ensuite en acide. Ainsi l’activité des rétinoïdes dépend de leur conversion en acide rétinoïque. Voici un petit schéma pour résumer tout ça :

Le rétinol, le rétinal et la trétinoïne sont les trois formes présentes au sein de notre organisme, mais retenez bien que ce qui nous intéresse c’est l’acide rétinoïque car c’est lui qui va communiquer à nos cellules ! Ainsi vous pouvez vous en douter mais plus la chaine de réaction sera courte, c’est à dire moins il y a de transformations nécessaires pour arriver à l’acide rétinoïque, plus votre cosmétique aux rétinoïdes sera « fort » et efficace.

Pour votre information il existe également des dérivés de l’acide rétinoïque mais on ne rentrera pas forcément dans le détails car les formes d’acides rétinoïques sont uniquement disponible sous ordonnance à la pharmacie. D’ailleurs le terme rétinoïdes englobent aussi bien les rétinoïdes naturels (rétinol, rétinal et acide rétinoïque) que les synthétiques comme par exemple l’isotrétinoïne (Roaccutane® : traitement de l’acné). Pour mieux visualiser tout ça voici un petit aperçu des dérivés de l’acide rétinoïque  :

Les trois premières molécules sont les rétinoïdes naturels que nous connaissons bien maintenant : rétinol, rétinal et trétinoïne et les autres ceux sont des rétinoïdes synthétiques. Vous voyez donc qu’il existe un grand nombre de molécules actives dans la famille des rétinoïdes. Et c’est très important que vous sachiez leur différence car cela permet de comprendre comment ils agissent sur notre peau et surtout lequel choisir en fonction de nos besoins.

Sachez qu’en cosmétique, seul le rétinal, le rétinol ainsi que ses esters peuvent être utilisés. Toutes les formes d’acides rétinoïques sont interdites en cosmétique ainsi vous les retrouverez uniquement à la pharmacie sous ordonnance seulement (tretinoin : Retin-A®, adapalene : Differin®, and tazarotene : Tazorac®) car vous l’avez compris appliquer du rétinol qui doit être converti en rétinal puis en acide rétinoïque, ce n’est pas la même chose que d’appliquer de l’acide rétinoïque directement sur la peau. Bien que cela vous semble être une bonne idée d’appliquer directement la forme active de la vitamine A, sachez qu’il y a de sacrés effets secondaires. Pour ma part je pense que l’utilisation d’acide rétinoïque ne doit pas être prise à la légère et puis de toute façon cela nécessite une bonne discussion avec son médecin/dermatologue. D’ailleurs regardons maintenant un peu plus en détails les propriétés de ces ingrédients.

Les rétinoïdes, quelles sont donc leurs fameuses propriétés ?

Bien qu’il reste encore quelques mystères sur le mécanisme d’action des rétinoïdes sur la peau, notre connaissance sur ces composés est quand même assez pointue : ils ont un effet anti âge et anti acné ! Pour faire une petite piqure de rappel, voici notre peau à l’état de jeune adulte comparée à notre peau à l’âge adulte. 

On remarque un affinement de l’épiderme ainsi que des fibres de collagène et des fibroblastes moins présents. Tout cela engendre forcément une perte de fermeté, d’élasticité et l’apparition de rides et ridules sur la peau. Vous l’avez compris pour combattre les signes de l’âge l’une des actions possibles est de booster la production de collagène. Alors regardons de quoi sont capable nos rétinoïdes.

Figurez-vous que l’acide rétinoïque (forme active de la vitamine A) est directement capable de communiquer avec nos cellules.En effet, notre corps ayant besoin de vitamine A pour assurer certains processus biologiques, les cellules de votre peau ont donc déjà des récepteurs pour l’acide rétinoïque. En d’autres termes, les rétinoïdes cosmétiques que vous allez appliquer sur votre peau, ils vont se convertir en acide rétinoïque qui va pouvoir aller se lier directement à ces récepteurs et communiquer avec les cellules pour inciter leur prolifération ainsi que leur différenciation et également augmenter la production de collagène. Autrement dit les rétinoïdes permettent d’augmenter la production de collagène pour avoir une peau plus ferme et ils permettent également d’activer le renouvellement cellulaire et donc la desquamation de la peau. Les rétinoïdes ont donc un effet exfoliant car les cellules mortes présentes à la surface de la peau seront plus facilement éliminées pour laisser place à la croissance de nouvelles cellules. Attention cela n’a rien à voir avec une exfoliation chimique, il n’élimine pas directement les cellules mortes présentes à la surface de la peau mais en activant le renouvellement cellulaire, les rétinoïdes favorisent l’élimination des cellules mortes. Les rétinoïdes permettent donc d’avoir une peau d’apparence plus jeune c’est à dire plus ferme avec des rides et des taches pigmentaires diminuées. Et ce n’est pas tout !

Les rétinoïdes permettent également de réduire la taille et la sécrétion des glandes sébacées. Pour rappel, les glandes sébacées sont des glandes présentent dans votre derme qui sont responsable de la production de sébum. Les rétinoides permettent donc de diminuer la production de sébum ce qui diminue les boutons et ce qui permet également de resserrer les pores de la peau. (Oui je vous en parlais déjà dans cet article)

Pour finir les rétinoïdes sont également des antioxydants c’est-à-dire qu’il empêche l’oxydation des cellules (i.e. la mort des cellules) en luttant contre les effets néfastes des radicaux libres sur la peau. Pour rappel, les radicaux libres sont des espèces nocives générées par les UV (et plus généralement l’environnement extérieur) qui induisent un vieillissement prématuré de votre peau. Pour lutter contre ce phénomène, les rétinoïdes vont inhiber l’augmentation des métalloprotéinases qui sont des enzymes dégradant les fibres de collagènes produites à la suite d’une exposition aux UV . Autrement dit, il empêche la dégradation des fibres de collagène dû aux UV.

Pour résumé les rétinoïdes sont :
• Des agents de desquamation : ils activent le renouvellement cellulaire et éliminent les cellules mortes (antiâge & antiacné : lissent le grain de peau, diminuent les imperfections comme les boutons et les tâches pigmentaires)
• Des agent antioxydant protégeant des effets néfastes des UV et donc du vieillissement prématuré de la peau (antiâge : empêche la destruction des fibres de collagène par les UV)
• Des ingrédients capables de stimuler la synthèse de collagène dans la peau (antiâge : peau qui apparait plus ferme)
• Des ingrédients capables de réguler la production de sébum
(antiacné : diminution des boutons)

Toutes ces propriétés en font donc des ingrédients anti âge mais aussi anti acné. Pour la petite histoire les traitements à l’acide rétinoïque vendus en pharmacie ont été crée premièrement pour traiter l’acné. Mais il faut que vous fassiez bien attention car les rétinoïdes c’est bien mais comme on l’a vu plus haut leur efficacité dépend de la forme de rétinol qui se trouve dans votre produit, de son pourcentage ainsi que de la formulation du produit. D’ailleurs les marques n’hésitent pas à jouer avec l’ignorance des consommateurs. Regardons cela plus en détails.

Quelle forme de rétinol choisir ?

                     • Rétinol (vitamine A) :

Le rétinol est l’une des formes les plus utilisés en cosmétique. Comme nous l’avons déjà vu le rétinol est transformé dans notre peau en acide rétinoïque suivant ce schéma : (deux conversions)

Le rétinol dispose ainsi d’une fonction alcool qui va s’oxyder et se transformer en aldéhyde pour donner le rétinal qui va s’oxyder à son tour, l’aldéhyde se transformant donc en acide carboxylique pour donner l’acide rétinoïque. Voilà ce qui se passe dans votre peau lorsque vous appliquez du rétinol. Les effets du rétinol sur la peau ont été mis en évidence pour des concentrations allant de 0.075% à 1%.

                    • Le rétinaldéhyde (également appelé rétinal) :

Le rétinal est également une des formes autorisées en cosmétique. Comme nous venons de le voir le rétinal est un métabolite intermédiaire entre le rétinol et l’acide rétinoïque. Ainsi ce composé est plus directement converti en acide rétinoïque dans votre peau. Les propriétés bénéfiques du rétinal pour la peau ont été mises en évidence pour des concentrations allant de 0.015% à 0.1%. Vous voyez étant donné qu’on a éliminé une étape de transformation (le passage du rétinol au rétinal), il faut beaucoup moins de rétinal que de rétinol pour avoir les mêmes effets sur la peau. Comme le rétinol, le rétinal cible lui aussi les cellules âgées.

                    • Les acides rétinoïques

Vous l’avez donc compris en appliquant directement de l’acide rétinoïque, celui-ci n’a pas besoin d’être converti en quoique ce soit, les cosmétiques à l’acide rétinoïque sont donc beaucoup plus forts, c’est pour cette raison qu’ils sont disponibles uniquement sous ordonnance. En utilisant du rétinol ou ses dérivés, la quantité́ d’acide rétinoïque formée est « faible » et se produit à l’intérieur des cellules cibles c’est à dire des cellules âgées ; contrairement à l’application directe d’acide rétinoïque qui arrive en excès au niveau de la peau, les cellules ne sont donc pas ciblées. L’acide rétinoïque est utilisé à un pourcentage de 0.025%, 0.05%, ou 0.1% pour le traitement de l’acné et le photo vieillissement.

Plus vous choisissez une forme directe, plus votre produit sera « fort », mais plus il est fort et plus il est irritant pour la peau. Jetons un petit coup d’oeil aux effets secondaires :

Les effets secondaires des rétinoïdes et leurs inconvénients

Malheureusement les inconvénients des rétinoïdes sont plutôt nombreux. En effet, ces composés peuvent causer des irritations ainsi qu’une sensibilisation de la peau ce qui peut engendrer des rougeurs ainsi qu’une peau très réactive qui peut se mettre à peler. Si vous avez bien suivi, vous avez compris que plus la concentration est importante et plus c’est une forme directe de l’acide rétinoïque, plus les effets secondaires peuvent être importants. Attention, cela dépend également de la formulation du produit, certains produit contenant 0,5% de rétinol seront plus irritants que d’autres produits contenant 1% de rétinol. Par exemple les formes de rétinol encapsuler seront plus douces sur la peau.

De plus, étant donné que les rétinoïdes induisent une exfoliation de votre peau, celle-ci risque d’être plus sensible au soleil. Il est donc primordial de ne pas s’exposer la journée au soleil lorsqu’on utilise des rétinoïdes et il faut également porter une crème solaire (comme d’habitude… si c’est pas encore votre cas je vous invite à aller regarder mon guide sur les crèmes solaires).

Pour finir, les rétinoïdes se conservent très mal car ils se dégradent très facilement notamment en s’oxydant avec l’air ambiant et avec les UV. C’est pourquoi la plupart des formules cosmétiques contenant du rétinol sont des formules sans eau de façon à ce qu’il ne se dégrade pas. Vous pouvez également trouver des agents antioxydants comme du tocophérol, de l’acide férulique ou de la vitamine C dans la formule pour éviter l’oxydation. La présence de filtres UV dans votre produit peut également être une bonne idée pour lutter contre la dégradation de la vitamine A par les UV. Privilégiez donc un packaging qui fait rentrer le moins d’air possible lors de la fabrication ainsi que lors de l’utilisation.

Pour pallier à tous ces problèmes, les industriels de la cosmétiques utilisent alors les esters de rétinol qui permettent de contrer les effets négatifs des autres versions : rétinol, rétinal et acide rétinoïque.

                    • Les esters de rétinol

Afin d’améliorer la stabilité chimique du rétinol et de diminuer ses effets secondaires, les fabricants utilisent des esters de rétinol. Vous en avez notamment 4 qui sont utilisés : l’acétate de rétinyle (INCI : Retinyl acétate), le propionate de rétinyle (INCI : Retinyl propionate), le palmitate de rétinyle (INCI : Retinyl palmitate) et le linoléate de rétinite (INCI : Retinyl linoleate). Il est très facile de les reconnaitre car les esters sont toujours identifié avec le suffixe « ate ». Cependant, pour fonctionner les ester de rétinol doivent être d’abord convertis en rétinol puis en rétinal et enfin en acide rétinoïque pour avoir une action bénéfique sur la peau. Vous avez donc compris, ils ont une action assez faible comparé aux autres rétinoïdes. D’ailleurs pour être honnête, ce n’est même pas sur que les esters de rétinol de votre produit se convertissent en acide rétinoïque dans votre peau… Leur taux de conversion dépend de leur pourcentage dans la formule et de votre peau : certaines personnes convertissent mieux les composés que d’autres… Mais ils ne sont pas forcément à jeter car il y a quand même des produits très intéressants avec ces esters (de manière générale ils prendront plus de temps à fonctionner). En plus, ils ne présentent aucun effet secondaire, ils représentent donc un bon moyen pour commencer à incorporer du rétinol dans votre routine beauté et ils peuvent être intéressant pour une utilisation en mode préventif quand on a la vingtaine. 

Pour conclure… lequel choisir ?

 La réponse est tout dépend de votre type de peau, de votre âge et de votre passé cosmétique. Si vous avez une peau à tendance acnéique, n’hésitez pas et utilisez du rétinol. Sinon pour une efficacité antiâge, selon moi le rétinol est un actif cosmétique a incorporé lors de la vingtaine, environ 25 ans, car c’est à ce moment là que le métabolisme global de votre corps diminue : le processus de desquamation naturel de la peau diminue et la production de collagène diminue également. De plus étant donnée que ceux sont des composés antioxydants ils sont également utiles en prévention pour lutter contre le vieillissement prématuré. Mais lorsque l’on est encore jeune, il n’y a pas besoin d’aller directement vers des formes « fortes » de rétinol, privilégiez plutôt des formes douces estérifiées ainsi que les bêta carotènes. Cela permettra d’habituer votre peau au rétinol. Puis lorsque vous avancez vers les 30 ans et que les premières rides apparaissent, vous pouvez passer progressivement au rétinol et augmenter petit à petit sa concentration. Par exemple commencez avec un produit contenant 0,2% de rétinol, puis 0,5% puis 1% etc.. Puis lors de vos 40 ans, vous pouvez passer au rétinal si vous en ressentez le besoin et ainsi de suite.Si vous avez la peau sèche et sensible, je vous recommande également de commencer par les formes dérivées du rétinol et seulement si elles vous conviennent, vous pouvez alors éventuellement essayer le rétinol mais avec précaution car généralement les peaux sèches et sensibles ont tendance à ne pas tolérer le rétinol. Dans ces cas-là, je vous recommande plutôt l’utilisation des acides de fruits, de la vitamine C, des peptides et également du bakuchiol qui est le rival naturel de la vitamine A.

OU vous pouvez aussi regarder ma vidéo youtube si dessous qui parle d’une nouvelle génération de rétinol adaptée aux peaux sensibles : L’HPR pour HydroxyPinacolone Retinoate. 

Comment incorporer les rétinoïdes dans sa routine beauté ?

Une fois que vous avez choisi la forme de rétinol que vous souhaitez, il est temps de l’incorporer dans votre routine. Si vous utilisez un ester de rétinol, il n’y a pas vraiment de soucis, incorporez le comme tout nouveau produit cosmétique. Si vous utilisez une forme plus puissante de rétinoïdes, cela doit se faire petit à petit !

1. Commencez toujours par la forme la plus douce de rétinol (soit les esters, soit du rétinol à un faible %)
2. Pour une première fois, privilégiez l’hiver. Vous pouvez utiliser des rétinoïdes en été mais cela demande juste un peu plus de précaution…)
3. Utilisez les rétinoïdes le soir. Personnellement je ne vous conseille pas de les utiliser en journée car ils se dégradent à la lumière. Et puis il y a tellement d’autres actifs à utiliser le matin : vitamine C, peptides …
4. Commencez par utiliser votre rétinoïde un soir sur 3 puis augmentez la fréquence si vous n’avez pas d’effets secondaires. Attention, les effets secondaires peuvent mettre du temps à se manifester donc soyez patiente, n’augmentez pas trop vite la cadence. Personnellement je n’utilise pas de rétinoïdes tous les soirs mais plutôt un soir sur 2 (sauf les esters et les caroténoïdes qui peuvent s’utiliser tous les soirs) et je ne les utilise pas toute l’année non plus…
5. Je vous recommande vivement d’utiliser des soins apaisants et hydratants conjointement au rétinol. Si vous avez des irritations et une sensibilisation persistante à la suite de l’application du rétinol, il faut arrêter immédiatement et laisser votre peau « se reposer » c’est-à-dire ne pas utiliser d’actifs forts pendant minimum un mois le temps du renouvellement cellulaire et ensuite vous pouvez réessayer en reprenant de 0.
6. Mettez une crème solaire en journée et ne vous exposez pas au soleil lors de l’utilisation d’un rétinoïde.
7. Soyez patiente les résultats des rétinoïdes sur votre peau peuvent prendre plusieurs mois. Généralement les études sont réalisées sous 1 à 3 mois voir 6 mois.
8. Achetez des produits avec un emballage opaque et non en pot !!
9. Ne pas utiliser si vous êtes enceinte.

J’espère vous avoir montré que le rétinol est un magnifique ingrédient anti âge et aussi anti acné ! Le rétinol est un des rares ingrédients cosmétiques capables aujourd’hui d’augmenter la production de collagène dans la peau. Cependant son utilisation ne doit pas se faire à la légère mais il ne faut pas non plus avoir peur de l’essayer. 

Bibliographie :

  • Retinoids in the treatment of skin aging: an overview of clinical efficacy and safety, Clinical Interventions in Aging 2006
  • Overview of Skin Aging and Photoaging, Dermatology nursing, June 2008
  • Molecular Mechanisms of Intrinsic Skin Aging and Retinoid¬ Induced Repair and Reversal, Journal Investig Dermatol Symp Proc. 1998